L’importance de se forger l’esprit – [Seishin Tanren 精神鍛錬]

Pendant des générations dans ma famille, les gens étaient maréchaux-ferrants, ils forgeaient.

Mon grand-père, transformait un bout de metal en un délicat fer à cheval, expert reconnu, il se déplaçait encore jusqu’à ses 80 ans pour forger et s’occuper des pieds des chevaux et des vaches. Il les protégeait, les aidait à mieux galoper, trotter, marcher, à sa manière à lui, il leur changeait la vie.

Dans sa forge, il y avait toutes sortes d’outils, une belle enclume, des centaines de marteaux et des milliers de fers à chevaux.

Sa forge, c’était sa vie. Un jour sans forger, c’était un jour sans soleil.
De ces mains habiles, de ses gestes lents et minutieux, il m’avait retapé un vélo entier, « mon petit vélo vert » sur lequel j’ai pris ma plus belle gamelle d’ailleurs !
Il a construit un tas d’objets, dont une moto en récupérant des pièces à droite à gauche.
Mon papy c’était un homme simple, au avants-bras puissants, à la couenne dure et au coeur tendre.

À chaque fois qu’il rentrait dans sa forge, qu’il battait le fer brûlant, il s’engageait.
Il s’engageait à rendre la vie des animaux et des hommes qui les accompagnaient encore meilleure.
Il faisait de ces bouts de métal des pièces fines, délicates et utiles.
À mes yeux, des oeuvres d’art.

Dans les Budō (arts martiaux japonais), le fer chaud, ce sont le corps et l’esprit.
Indissociables si l’on veut pratiquer avec efficience et vivre cette « voie ».

Lorsque j’étais plus jeune j’avais beaucoup travailler la technique et le physique pour être tranchant sur les compétitions.
J’ai vite ressenti que j’avais besoin d’aller travailler la partie « esprit », « le mental ».
Pour certains, c’est considéré comme une perte de temps, un aveu de faiblesse.
J’ai très vite compris que pour moi c’était important.
Le constat était simple : mes émotions, mon stress, me paralysaient.
Je n’arrivais plus à m’exprimer dans les compétitions à fort enjeu.
Le problème n’était pas physique, ni technique.
C’était là-haut, « dans la tête ».

On arrive sur Terre sans mode d’emploi et clairement on se comprend, on se connait de mieux en mieux jour après jour si l’on en a vraiment l’intention.
Le travail sur soi permet de vivre son plein potentiel et de ne pas se regarder vivre sa vie.
Être l’acteur principal c’est un choix.

Le Judō, créé par Jigoro Kano, tient sa source dans le Jūjutsu. « l’art de la douceur ».
Jigoro Kano, a, en quelques sortes, décider de faire évoluer les arts martiaux japonais, en ayant comme objectif de créer un monde meilleur à travers ce système éducatif.
Le Judō, est ainsi né pour que l’homme apprenne à mieux se connaitre et soi encore meilleur qu’il ne l’était hier et ainsi contribuer à rendre la société.

C’est à ce propos qu’aujourd’hui je vous livre ce que j’ai compris du Judo jusqu’à présent, en m’attardant sur la porte de la construction de l’esprit.

Se forger un esprit souple et solide à la fois, aiguisé, pertinent et adaptable.
Pour moi, c’est cela l’intelligence.
Être capable de s’adapter à n’importe quelle situation. Et c’est en cela que depuis la nuit des temps, l’espèce humaine à toujours survécue, parce qu’elle s’est adaptée.

C’est de cette adaptation qu’il s’agit en Judo, celle du roseau qui cède sous le poids de la neige pour enfin l’expulser naturellement quand le manteau blanc devient trop pesant.

La pratique du Judo, forge tout d’abord un corps. Un corps solide qui se renforce, se polit, s’aiguise au fur et à mesure des répétitions, des chutes, des randoris, des combats.
Puis, on se rend compte que le Judo fait également grandir en terme de maturité. Il aide à mieux se connaitre. Il forge l’esprit.

L’équilibre entre le corps et l’esprit est fondamentale et c’est dans les phases de confrontations que l’on mesure le chemin parcouru. Elles sont révélatrices de nos atouts et de nos angles morts.

J’aime toujours à penser que trouver des solutions pour mettre sur le dos mon vis-à-vis n’est qu’un prétexte pour en savoir plus sur moi et m’élever.

Comme si derrière ce but, cette cible qu’il peut représenter, il y en avait une autre, bien plus grande qui fait grandir le coeur des hommes et qui apporte la paix dans leur for intérieur.

L’état d’esprit, se travaille, autant que tout le reste.
Si beaucoup de gens ne souhaitent pas « bosser » sur cette partie là, c’est que bien souvent, ils ont peur de découvrir ce qu’il y a en dessous. À quel point, ils sont beaux, à quel point ils sont puissants et vulnérables.
Nous sommes humains, point barre.

Et ces humains là que nous sommes, sont dotés, j’en suis sûr, du pouvoir de réaliser leurs rêves, et c’est au son de ces mots que ceux qui n’ont jamais osé prendre cette voie soupirent, levant les yeux au ciel.


Entrepreneur, les outils et les méthodes que tu recherches sans cesse te seront bien plus utiles si elles s’empilent sur une base solide. Je le répète encore mais cette base c’est toi.
Tout part de toi.
Avant de trouver un système infaillible pour être performant, tu dois aller regarder « l’énergie de la performance ». Sans cette énergie, rien ne se passe.
Ce socle, il se travaille au quotidien et c’est sur cela que la transformation durable s’opère dans mes accompagnements.

La couleur de ton business c’est toi qui la donne et personne d’autre.
C’est aussi la même raison pour laquelle beaucoup d’entrepreneurs et leur business explosent en plein vol. 
Pourquoi ?
Car ils cherchent à copier une manière d’entreprendre qui n’est pas la leur. (cf article sur la courbe d’apprentissage de l’entrepreneur).

Cette envie, cette obsession de toujours progresser dans ta vie et dans ce que tu y entreprends sera conditionnée par ton état d’esprit.

Ton état d’esprit compte vraiment.
L’inconscient collectif a tendance à penser que ce n’est pas tangible.
C’est faux.
La relation corps-esprit est très matérialisable, par exemple lorsque le moral est au plus bas, le corps peine, des tensions, des douleurs apparaissent.
Toutes œuvres d’art, tout bâtiment, toute création de l’Homme sont nés en premier lieu dans sa tête.

Ton état d’esprit donne l’impulsion à ce que tu entreprends, accorde lui du temps pour l’aiguiser.

👉Envie que je t’accompagne à la réalisation de ton potentiel, de tes talents ?

Envoie-moi un message !

🥋François

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.